Fête du court métrage 2021 de Les Ponts de l'Espoir.

Les Ponts de l'Espoir fait son cinéma.

La 5ème édition de la Fête du Court Métrage a lieu du 24 au 30 mars 2021 et l’association Les Ponts de l’Espoir (Hope & Bridges) y participe avec la programmation de deux séances de projection de films courts, aux dates du 27 et 28 mars 2021, intitulées Nous, Demain, Moi et l’Autre Moi et Nous, Demain, la Liberté.

Mais cette édition 2021 du festival se tiendra de manière bien particulière. 
Car, confinement oblige, le public ne pouvant se rendre dans les cinémas, les médiathèques, les espaces culturels et autres lieux accueillant du public, une solution de repli a dû être mise en œuvre par la Fête du Court Métrage.

Alors, puisque public il n’y en a pas, les films programmés par Les Ponts sont seulement visibles, gratuitement, via la plateforme La Galaxie du Court.

Le programme concocté par Les Ponts

Nous avons fouillé parmi les 150 films proposés en catalogue par la Fête du Court Métrage et nous y avons trouvé des pépites pour une programmation ciblée en deux séances appelées : 
Nous, Demain, Moi et l’Autre Moi et Nous, Demain, la Liberté.

Nous, Demain, Moi et l’Autre Moi

Cinq films dont les thèmes sont la différence, l’envie de l’autre, la relation à soi, les relations intergénérationnelles.

Une question est également posée : quel avenir pour nos anciens dans un monde du tout numérique ?

Des bleus.



  • Vénerman (2017, 00h17mn). Un film de Tatiana Vialle.
Prix du public au Festival européen du film court de Brest en 2018.

Synopsis

Charles, 16 ans, rêve d'être noir et fait du rap. Son fantasme a un nom : Black Charles. Un double qui l'accompagne partout, y compris dans cette journée où il décide de rompre avec son quotidien pour rejoindre son frère aîné...

  • Black Blanc Beur (2019, 00h02mn). Un film de Princia Car et Matthieu Ponchel.
Synopsis

Oh mon frère, tu vois pas que j’y suis pas dans Black Blanc Beur !

Black Blanc Beur. Un slogan revisité dans le cadre du Nikon Festival pour le rendre plus inclusif mais qui ouvre un débat sur la volonté des réalisateurs Vs leur vocabulaire et réflexions.

Et bien sûr , un film que Valeurs Actuelles et les autres n'ont pas manquer de descendre.

Interview de BRUT

  • Chien bleu (2018, 00h17mn). Un film de Fanny Liatard et Jérémy Trouilh.
Synopsis

Émile a peur du monde. Il ne sort plus de chez lui et peint tout en bleu. Une nuit, son fils Yoan rencontre Soraya, une adolescente fan de danse tamoule. Elle va l’aider à trouver la bonne couleur.

Interview de Bref Cinéma

  • L’année du robot (2019, 00h31mn). Un film de Yves Gellie.
Synopsis

Entre le robot NAO, des patients, des résidents d’hôpitaux ou de centres spécialisés prenant en charge des personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer ou de démence, des jeunes autistes. Quelles relations possibles ?

« Telle une série d’archives détaillant les premiers contacts et dialogues entre un robot doté d’une autonomie créée artificiellement et des êtres humains, le film étudie le phénomène de la dissonance cognitive, infime et mystérieux espace relationnel qui se déploie entre ces deux acteurs. »

Un film entre art, science et sociologie.

Note de l’auteur

  • Maestro (2019, 00h02mn). Un film animé de Illogic.

Des animaux. Un opéra. Un écureuil chef d’orchestre.

Un film animé par les réalisateurs du film court Garden party et nominés aux Oscars.

Le making off

Nous, Demain. La Liberté.

Dans un contexte aussi incertain et dégradé quant aux libertés fondamentales, il était impossible de ne pas programmer des films liés au thème de la liberté.



  • Gardée à vue (2019, 00h3mn). Un film animé documentaire de 3 mn de Élodie Rolquin.
Ceci n’est pas une fiction mais 24 heures de la vie d’une gardée à vue.
8 décembre 2018. Acte 4 des Gilets Jaunes. Emilie Rolquin, étudiante en art et animation est placée en garde à vue à Paris comme les 974 autres manifestants.

  • Mémorable (2019, 00h12mn). Un film animé de Bruno Collet.
Prix du Jury Junior Annecy 2019, nomination aux Césars, grand prix à Sundance, plus 60 autres prix remportés.

Synopsis

Depuis peu, Louis, artiste peintre, et sa femme Michelle, vivent d’étranges événements. L’univers qui les entoure semble en mutation. Lentement, les meubles, les objets, des personnes perdent de leur réalisme. Ils se déstructurent, parfois se délitent.

Article

  • Vie et mort d’Oscar Pérez (2018, 00h45). Un film documentaire de Romain Champalaune.
Prix du jury du 16ème Festival du cinéma de Brive.

Synopsis

Óscar Pérez fut pendant 16 ans un policier d'élite vénézuélien avant de se rebeller contre le gouvernement de Nicolás Maduro en 2017.

Ce film est un portrait cinématographique d'une figure controversée à travers le prisme de ses publications surréalistes sur les réseaux sociaux.

Lien Wikipedia sur Oscar Pérez.

  • Freedom is mine (2020, 00h04mn) . Un film animé de 4 mn de Mahmoud Salameh.
Synopsis

Perdu en mer sur un radeau de fortune, un jeune homme tente de fuir son pays, lorsque son embarcation est interceptée. Il est placé en garde à vue et immédiatement traité comme un criminel, ses rêves d'asile sont anéantis…
Tous les films peuvent être visionnés gratuitement jusqu’au 30 mars. Il suffit pour cela de s’inscrire gratuitement sur le site https://univers.lafeteducourt.com/.

Le cinéma apporte bien de sensations. De l’émotion, de la poésie, des rires… Les choses essentielles de la vie. 
Les recommandations des Ponts de l’Espoir et de Au-delà de l’Horizon vont donc dans ce sens.

N'hésitez pas à commenter les films sur cette page avec  #LesPontsDelEspoir et #LaGalaxieducourt

A.D.S.J
www.lespontsdelespoir.vision

Commentaires